PENCHAK SILAT / FISFO.be - Académie Sezgin
 


CONTACT
Académie Sezgin

Centre Sportif des Ascenseurs
Rue du Manoir Saint-Jean
7070 Thieu

Téléphone : 0032 (0)497.546.193

 Chaîne Youtube
 Groupe Facebook




VIDEOS


LIENS


 


SELF DEFENSE FEMININE

La Self-Défense-Féminine n'est pas une affaire à prendre à la légère, comme de nombreux individus sans scrupules, qui une fois de plus pensent à l'argent avant tout, plutôt que d'apporter du concret à ces Femmes qui en ont besoins.

Grand nombre de personnes se lancent dans ce créneau pensant qu'il va être Facile de profiter de certaines situations vécues par ces Femmes qui sont à la recherche, d'écoute, de conseils et de techniques qui puissent leur servir pour ne pas revivre ces moments difficiles en leur faisant croire qu'ils détiennent la vérité, la technique magique, infaillible qui va les sortir de toutes situations, même les plus périlleuses, comme ceux qui font croire qu'ils vont vous rendre invincible en dix leçons, alors que lorsque vous leur criez ort dessus, ils s'empressent d'aller au commissariat faire une main courante car ils ont eu peur, ils en ont oublié les techniques qui les rends invincibles dans leur rêves, la seule chose qu'ils peuvent enseigner c'est de vous apprendre à courir en direction du commissariat.

La Défense-Féminine, comme toute autre sorte de méthode de défense ou de combat qui doitétre applicable en situation réelle, ne peut être enseignée que par des professionnels qui ont une grande expérience de vécu sur le terrain.


Cette Self-Défense-Défense doit être abordée sous plusieurs angles :

Tout d'abord il doit être établi une notion de confiance entre la personne qui a subi une agression qui va devoir se confier et le professionnel qui va savoir l' écouter, lui donner des conseils afin d'éviter que cela ne se reproduise et lui enseigner tout d'abord certaines techniques simples dans des conditions de stress dans le but de l'obliger à surmonter de cette peur qui va la figer, la paralyserjusqu'au point de l'empêcher de pouvoir se défendre.

Cette Self-Défense Féminine doit tenir compte des paramètres et des conditions dans lesquelles ces femmes ont subi ces agressions plus ou moins graves, pour certaines ces violences se sont transformées en horreur provocant des traumatismes irréversibles à tel point qu'a la seule pensée d'être touchée par un homme devient un véritable supplice. Il ne faut surtout pas oublier qu'il existe une période de menaces qui pèse sur la victime d'un viol tant que l'auteur n'a pas été arrêté et condamné, ces menaces de vengeance existent même après, à la sortie de prison de l'auteur, comme elles peuvent survenir et misent à exécution de la part d'un proche de l'auteur.

Les victimes de viol, de séquestration, de violences conjugales extrêmes passent par différentes phases très difficiles à surmonter si elles ne sont pas suivies psychologiquement et médicalement.

Ces phases aiguës, d'ajustement vers l'extérieur, manière de vivre, réponses physiologiques, nature de l'assaut, phase souterraine, phobies, phase de normalisation restent du ressort médical, c'est pour ces raisons que notre méthode de SELF-DEFENSE-FEMININE se fera en partenariat avec des psychologues pouvant adapter une thérapie en ce sens.


Notre méthode de SELF-DEFENSE FEMININE assurera une totale discrétion aux victimes afin de ne pas augmenter les risques de menaces ou de vengeance, c'est pourquoi ces stages sont réservés strictement à la gente Féminine et seront encadrés uniquement par des responsables FISFO.

Pour la Self-Défense Féminine ou tout autre forme de défense, elle ne peut être dissociée de la législation en vigueur, tout enseignant doit là connaître et là transmettre dans ce cadre légal, que ce-soit de la défense personnelle ou de la défense d'autrui, nous ne pouvons ignorer cette législation, comme nous ne pouvons ignorer la légitime défense.

Ceux qui enseignent la Self-Défense en ignorant la loi sont inconscients des risquesjuridiques qu'ils font prendre à leurs élèves, en effet, en cas d'agression, si la personne agressée s'acharne sur son agresseur, aux yeux de la loi elle devient l'agresseur et l'agresseur devient la victime, je sais qu'il est difficile de comprendre et d'admettre certaines choses, puisqu'il est naturel de se défendre en cas d'agression, mais c'est la loi, qu'il est préférable de connaître afin de ne pas inciter nos élèves à commettre l‘irréparable


APPRENDRE A SE DÉFENDRE

C'EST SAVOIR SE PROTÉGER

IGNORER LA LOI

C'EST ETRE HORS-LA-LOI




Charles JOUSSOT



 

Copyright www.fisfo.be - Tous droits réservés -Mentions légales.